• Psychose-37 rogné
  • Psychose-30 rogné
  • Psychose-34 rogné
  • bannière combattimento-004
  • bannière combattimento-076
  • Photo Kane La Chapelle saison 15 16 coupé
  • Quartett gazRG
  • Quartett finRG
  • Quartett ÉtranglementRG

La compagnie Les songes turbulents n’est pas une troupe permanente mais une structure artistique et administrative fédérant des projets qui s’appuient sur une double assise, l’une en France, l’autre à Montréal. La logique de cette double structuration s’est vite imposée sur le plan de la production. Elle facilite les démarches administratives et l’engagement des artistes de chaque côté de l’Atlantique, pour aboutir à des projets mixtes où artistes européens et artistes québécois disposent d’une plateforme commune pour nouer une collaboration artistique inédite. Elle obéit donc à une logique de coopération sur le plan de la création et découle d’une recherche d’efficacité dans la logistique des projets. La singularité de ce double modèle nous a été inspirée par un créateur, dont le parcours repose sur un rapprochement incessant entre les pratiques théâtrales en Europe et au Québec : Wajdi Mouawad. Afin d’appuyer sa démarche sur deux continents, cet artiste a en effet fondé en 2005 deux structures : Au Carré de l’Hypoténuse en France, et Abé Carré Cé Carré au Québec.

 

> Bénéficiez d'une réduction d'impôt grâce au régime du mécénat

Depuis 2014, la compagnie bénéficie du régime du mécénat. Selon les articles 200 et  238 bis du Code Général des Impôts, vos dons et cotisations donnent droit à une réduction de l’impôt sur le revenu de 66% dans la limite de 20 % du revenu imposable. A ce titre une attestation justificative vous sera transmise.

> Adhérer, c'est simple

N'hésitez pas à adhérer à la compagnie en choisissant la formule qui convient le mieux et en remplissant ce formulaire :

Télécharger le formulaire d'adhésion 2016 + envoyez-là à cette adresse :

Les songes turbulents

8 bis rue Irvoy,

38 000 Grenoble (France)

> Pourquoi avons-nous besoin de votre aide ?

En cotisant,

- vous nous aidez à prendre en charge les salaires ainsi que les frais de transport et d’hébergement de nos artistes, qui viennent parfois de loin.

- vous financez l’achat d’un matériel devenu incontournable pour la compagnie.

- vous participez au financement de nos futurs décors (construction et stockage en entrepôt)

- vous participez au financement de locations de salles de répétitions de qualité

- vous avez la possibilité d’accéder à nos répétitions générales quand nos spectacles passeront près de chez vous.

Depuis sa création en 2010, la compagnie a soutenu 3 projets scéniques. Consacré au Didon & Enée de Purcell, le premier d’entre eux a vu le jour en juillet 2010, à l’invitation de la scène conventionnée pour la musique des Dominicains (Guebwiller) de Haute-Alsace et dans le cadre du Festival international Stimmen.

La mission pédagogique que s'assigne la compagnie se concrétise notamment par la rédaction de cahiers dramaturgiques. Composés d'une cinquantaine de pages, ils découlent d'une volonté de poser sur les oeuvres un regard tout à la fois exhaustif et ouvert. Proposant des synthèses sur les pièces, leurs auteurs et leurs contextes de création, ils s'attachent également à fournir des analyses approfondies, susceptibles d'être lues d'un trait ou de façon aléatoire. Ce fonctionnement à plusieurs régimes fait qu'ils sont abordables autant par les publics scolaires que par les spectateurs plus chevronnés. Les cahiers de la compagnie portent sur ses propres spectacles (Quartett, en 2013) mais aussi les spectacles de compagnies ou d'orchestres partenaires. 

1 > Les Fables, de La Fontaine

Cahier en cours de relecture.

2 > Combat, de Gilles Granouillet

Télécharger.

3 > Quartett, de Heiner Muller

Télécharger.

4 > Combattimento, de Claudio Monteverdi (et autres oeuvres)

Mise en scène de Florent Siaud (France/Canada)

Télécharger.

5 > Alcina, de Georg Friedrich Haendel

Mise en scène de Robert Carsen, Opéra national de Paris

Télécharger.

- télécharger le cahier dramaturgique : à venir..

Nous joindre : direction@lessongesturbulents.com

Direction Florent Siaud

Conseil artistique Pauline Bouchet

Les songes turbulents France

Statut juridique Association loi 1901

Administration Romain Le Goff

Adresse 8 bis rue Irvoy, 38 000 Grenoble, France

Les songes turbulents Canada

Statut juridique organisme à but non lucratif

Direction administrative Benoit Archambault

Adresse 3408, rue Bercy, Montreal, Québec, H2K 2W1 Canada

Dido and Aeneas '10

Consacré au Didon & Enée de Purcell, le premier des projets de la compagnie a vu le jour en juillet 2010, à l’invitation de la scène conventionnée pour la musique des Dominicains (Guebwiller) de Haute-Alsace et dans le cadre du Festival international Stimmen.

> Pour consulter la page du spectacle, cliquer ici.

La Capricciosa corretta '11

Reposant sur un livret virvoltant de Lorenzo Da Ponte, La Capricciosa corretta s'inscrit dans la tradition de l'opera buffa italien de la seconde moitié du XVIIIe siècle. D'inspiration mozartienne, l'oeuvre a été présentée au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris en mars 2011.

> Pour consulter la page du spectacle, cliquer ici.

Amour Vainqueur '11

Dans la première moitié du XVIIIe siècle, la cantate est un genre en vogue en France. Opéras de salon où s'exposent en une vingtaine de minutes des affects et semblables à celles que l'on pouvait trouver à l'Académie Royale de Musique de Paris, elles regorgent de trouvaillent poétiques et musicales. Fruit d'un montage des extraits d'une dizaine d'entre elles, Amour Vainqueur a été présenté dans huit lieux différents, avec le concours indispensable de l'Atelier des Musiciens du Louvre.

> Pour consulter la page du spectacle, cliquer ici.

Quartett '13

Inspiré des Liaisons dangereuses du dramaturge berlinois Heiner Müller, Quartett est une plongée dans un imaginaire chaotique, entremêlant les traces d'un siècle des lumières fantasmé et les indices d'un monde virtuel, qui vient de connaître l'apocalypse nucléaire d'une troisième guerre mondiale. Duel incendiaire sur la mort, le désir et l'Histoire, Quartett sera créé en avril 2013 au Théâtre La Chapelle de Montréal et coproduit par le Centre Dramatique National des Alpes.

> Pour consulter la page du spectacle, cliquer ici.

Combattimento '13

Bâti autour du Combat de Tancrède et Clorinde, Combattimento, saisissant madrigal de Monteverdi, met en scène un songe tumultueux de Torquato Tasso, poète fou de la Renaissance italienne emprisonné à Ferrare en 1580. Entre veille et sommeil, il est ici visité par les personnages de sa fameuse Jérusalem délivrée. Témoin des amours du chevalier Renaud et de la magicienne Armide, il entend la belle Herminie verser des larmes, avant de décrire en conteur halluciné le duel qui oppose Clorinde à Tancrède.

> Pour consulter la page du spectacle, cliquer ici.

Cofondée en 2010 par Florent Siaud et Pauline Bouchet, la compagnie Les songes turbulents œuvre tant dans le domaine du théâtre que de l’opéra. Depuis 2012, elle s’est adjointe une structure à Montréal. 2017 sera l’occasion de fêter cette forme de structure iconoclaste et ambitieuse.

L’inquiétante étrangeté

La compagnie a pour mission d’approcher la profondeur sans limite de ce qui fonde l’humain jusque dans ses pulsions les plus enfouies, de faire de la scène un « palais mental » mais sensible, donnant corps, le temps d’un spectacle, à un monde possible, irréel ou caché. Elle développe un langage qui cherche moins à imiter le réel qu’à explorer l’étrangeté qui en constitue l’envers en interrogeant les mécanismes de notre perception quotidienne. Attachée à l’idée d’une géographie imaginaire, la compagnie Les songes turbulents voit dans l’espace et le temps non pas des catégories objectives mais des zones d’échanges permanents entre monde extérieur et vie intérieure. Dans un monde qui tend de plus en plus à se reconstruire autour de conceptions étriquées de l’identité, la compagnie s’interroge sur la complexité irréductible qui fait notre humanité.

Interdisciplinarité et dispositifs oniriques

La compagnie cultive une esthétique spectrale de l’étrangeté qui irréalise les corps en les projetant dans un monde fantomatique hanté de doubles aux multiples strates. C’est ce qui a conduit la démarche de la compagnie à rechercher l’interdisciplinarité. Jouant de scénographies étonnantes, de couleurs franches, de vidéos et d’environnements sonores au plus près de l’acteur, l’esthétique de la compagnie recherche le trouble et l’onirisme tout en faisant la part belle au jeu d’acteurs. Dans ses écrins, la compagnie veille à collaborer avec des artistes chevronnés, à la présence charismatique et à la palette large, comme Juliette Plumecocq-Mech (ancienne interprète du Théâtre du Soleil) et Marie-Armelle Deguy (ex-pensionnaire de la Comédie Française), toutes deux prix de la critique pour la meilleure interprétation féminine de l’année à Montréal en 2013, mais aussi Sophie Cadieux, dans le seul en scène périlleux 4.48 Psychose de Sarah Kane en 2016. Tout en poursuivant une activité suivie au théâtre autour de texte d’envergure du répertoire contemporain (signés Müller, Kane, Vinaver, Lepage), la compagnie est ouverte à la collaboration avec des musiciens et des chanteurs, comme en témoignent notamment la fantasmagorie baroque, Combattimento, organisée autour du Combat de Tancrède et Clorinde de Monteverdi, mais aussi Nina, c’est autre chose de Vinaver, qui verra le jour avec deux instrumentistes de tango sur la plateau.

Pour un dialogue interculturel et intergenerationnel

La composition à la fois européenne et canadienne de nos équipes nous incite naturellement à approfondir ce travail de croisement des langages : la multidisciplinarité de la démarche de la compagnie est donc intrinsèquement liée à la dimension interculturelle des collaborations artistiques qu’elle met en place. Faisant se rencontrer l’apport de l’amplification sonore, les dernières recherches sur l’outil vidéographique et le travail d’éclairages menés par des artistes québécois en vue, avec les compétences de costumiers, de scénographes et d’interprètes forts d’une carrière reconnue en Europe, la compagnie se conçoit comme un laboratoire d’échanges. Alors que le système actuel tend à cliver les générations en artistes établis d’une part et artistes de la relève d’autre part, le pari de la compagnie consiste à croire ici qu’un dialogue fructueux entre des artistes issus de générations différentes peut avoir des incidences artistiques majeures sur le développement de chacun.

Songer, dans le monde d’aujourd’hui

Dans le contexte international actuel, la compagnie met en question les rapports de l’art et de la société. Plusieurs de ses créations s’interroge sur la place de l’homme dans la société occidentale, son rapport aux normes, à la spiritualité et au pouvoir politique. Elle ne pratique pas nécessairement un théâtre engagé traitant de façon explicite les grands thèmes qui traversent l’actualité. Elle souhaite appréhender le politique dans ce qu’il a de plus subtil, de plus caché : comment les pouvoirs et les conventions sociales structurent nos comportements, modèlent notre rapport à l’existence ? Comment nous pouvons développer une réflexion émancipée et lucide sur notre complexité et nos aliénations collectives ? Dans un monde où, par ailleurs, l’obscurantisme resurgit de façon inquiétante, il s’agit aussi de ne pas se laisser imposer des thématiques et de mettre en scène des mondes alternatifs qui s’interrogent sur de nouveaux modèles de vie, sur l’exercice de la liberté.

Documents (images, son, supports pédagogiques etc.) pour les diffuseurs du spectacle Combattimento.

Lire la suite : Combattiment...